Un peu d'histoire ...

Une ancienne station thermale, qui eut son heure  de gloire au XIXe siècle, et qui a subi le sort de la Belle au Bois Dormant.
Les sources de Montmirail sont connues au moins  dès le XVIIIe siècle : dès 1744, une requête de licence d'exploitation est déposée auprés de la Chambre Apostolique et les premiers travaux de captage et d'aménagement sont réalisés; aussi quand en 1787, Achard publie sa "Géographie de la Provence et du Comtat Venaissin" , il y raconte que la foule se pressse tous les étés pour prendre les eaux de Montmirail, plus connues sous le nom d'eaux de Vacqueyras".

A la fin du XIXe siècle, notables, gens de lettre et artistes s'y côtoient durant la saison thermale : les registres comportent les noms de l'écrivain provencal Frederic Mistral, mais aussi d'actrices parisiennes comme Sarah Bernhardt ou Eugénie Weber, ou encore du grammairien Xavier de Fourvières.

Montmirail est ensuite quand même quelque peu  eclipsé par les grandes stations comme Aix les Bains ou Vichy, mais tient bon jusqu'en 1939. Là alors sonne le glas, car pendant la guerre les installations de bains sont saccagées, et à la sortie de la guerre, les soucis économiques de la reconstruction du pays feront oublier toutes les petites station thermales. Abandonnée, la station de Montmirail est lentement envhie par la vegetation, et se met véritablement à ressembler à un site le légende.

Les Thermes de Montmirail sont difficiles à découvrir, en contrebas de l'hôtel, dans la gorge vers laquelle dévale l'infime filet d'eau qui passe sous le pont.Ils se situent à deux niveaux :
- Sur un premier niveau, à mi-profondeur de la 
gorge, se trouvent des cabiens de douche, carrelées de céramique, et au milieu, un petit pavillon dans lequel les curistes venaient avaler leurs verres d'eau quotidiens.
- Dans le fond de la gorge, accessible par un 
escalier, on voit le pied de la cascade d'eau sulfureuse, puis un vaste tunnel de pierre, de dimensions comparables à ceux de la SNCF, à travers lequel file le ruisseau. A l'interieur du tunnel, de chaque coté, partent des galeries qui s'enfoncent vers d'autres salles souterraines, dont une gigantesque piscine aux eaux noires.